Du rififi sur une peau basanée

rififi

Elle allait se coucher comme à son habitude, avec quelques négociations pipi ou chansons, rien de très inhabituel à six ans.  Mais trois minutes après avoir fermé la porte en me disant : « ça y est, je vais enfin avoir dix minutes de répit »,  elle se mit à hurler :

– Mamaaaan ! Je ne suis pas belle ! Je n’aime pas ma peau parce qu’elle n’est pas blanche… 

– J’ai cru avoir mal compris au tout début. Je suis revenue ébahi par ce que je venais d’entendre. 

– Heuu quoi ? Mais qui c’est qui t’as dit ça ? Sous-entendu « que je lui pète la gueule. »

J’ai tendu l’oreille et rien. Je me suis avancée dans sa chambre et je l’ai trouvée perchée, assise dans son lit superposé, un air désespéré.

– Personne. C’est moi. Je me trouve moche avec ma peau beige et mes cheveux marrons. Maman, pourquoi je ne suis pas blanche ? Moi je voudrais avoir les cheveux jaunes et les yeux bleus comme Anna-Rose (sa super copine de maternelle).

– Tu n’es pas blanche, parceque heuuu… mais c’est quoi ces questions-là avant d’aller se coucher ?! Tu n’es pas blanche parceque  moi je ne suis pas blanche et ton papa non plus. Tu es comme nous, tu as la peau beige, les cheveux et les yeux marrons ! Tentais-je en espérant vivement que le sentiment d’appartenance familial prendrait le dessus sur la comparaison avec les copines… et les barbies.

– Ouais… mais marron ce n’est pas beau. C’est comme la terre, comme le caca, lança-t-elle dégoutée. Alors que le jaune ça brille comme le soleil, le bleu c’est comme la mer ou le ciel ! Je veux avoir la peau blaaancheuuuuu et les cheveux jauuuunes ! Me renvoyait-elle, à la limite du caprice.

J’étais bien emmerdée, parce que c’était vrai, ses comparaisons. C’était vrai que le jaune, c’est comme le soleil, le bleu comme le ciel ou la mer et que le blanc, c’est le jour, la lumière tout ça tout ça… que le beige et le marron, ça ne renvoie pas à des éléments hyper valorisants.

Mais d’où pouvait-elle bien sortir ça ?! Y en a plein des marrons et des beiges dans son école : pourquoi focaliser sur le blanc ? En quelques secondes j’ai tenté de percevoir ce qui dans notre société pouvait nous ramener à valoriser perpétuellement ces critères au détriment des autres.

C’est à cet instant que je me souvins alors que quand j’étais petite j’avais emmerdé ma mère aussi avec des questions comme ça. On paye toujours un jour ce qu’on a fait à ses parents. A 15 ans, j’avais même pensé à l’attaquer en justice parce que je n’avais pas ses yeux verts, et que moi aussi, j’avais les yeux marrons de mon père que je trouvais moches. Des yeux de cochon, je disais.  

Plus de 15 ans plus tard, je me retrouvais là, à réfléchir de nouveau à la couleur des yeux et de la peau, m’impatientant de trouver la réponse qui mettrait un point finale à cette discussion qui grappillait encore sur mes dix minutes de tranquillité du soir et me mettait mal à l’aise. Qu’allais-je trouver comme référence positive au marron et au beige ? Comment faire face à la lumière, au soleil et au ciel en valorisant la terre et le caca ?

– bah oui, mais c’est de la terre que viennent les fleurs et les arbres, non ? Et quoi qu’on en pense, c’est bien le caca qui les nourrit. Bref, t’as les yeux marrons comme la vie ! répondais-je.

Ma réponse n’était pas forcément la plus évidente, mais je n’ai rien trouvé de mieux. Elle réfléchit, me regarda quelque peu suspicieuse et s’enfouit sous sa couette. Je fermais la porte, lui souhaitant bonne nuit et repartais avec une bonne dose de questionnements…  

 

Publicités

5 commentaires

  1. Le marron est la couleur de l’aigle royal, et ça, c’est la classe ! Le marron est la couleur de certain chevaux, et ça, c’est la classe ! La terre ce n’est pas négatif : les éléphants se nettoient à la terre pour tuer les bactéries, c’est cool la terre. Et puis de toute façon grâce à la terre, comme tu l’as dit, les plantes poussent, et ça aussi c’est cool ! Dis-lui ça la prochaine fois : le marron ça dépote grave ! ;)

    Cet exemple est l’un des bons exemples qui montrent que les enfants attrapent les idéaux et les jugements de valeurs imposés par la société et les assimilent. Comme cette blogueuse qui avait raconté que son gamin lui avait dit « je vais inviter Machin à mon anniversaire même s’il est noir » ou cette autre « maman t’es grosse mais je t’aime quand même ». Ils assimilent mais ils ne comprennent pas et ne peuvent pas décoder et c’est ça que ça devient effectivement problématique.

    Je ne suis pas métisse, je suis caucasienne, blanche quoi, mais je suis de carnation chaude, j’ai des cheveux marrons et des yeux marrons et c’est la couleur de l’aigle royal et des crinières des lions et ça c’est cool ! C’est vrai que le marron n’est pas une couleur très valorisée, mais quand on fait bien attention c’est une couleur chouette, c’est la couleur des arbres aussi. Y’a plein de choses marrons dans la nature qui sont super cool ! ^^’

  2. :D oui j’avais pas pensé à l’aigle royal et aux chevaux ! c’est vrai qu’il y a plein de choses marrons qui sont carrément cool ! Mais sur le moment, c’est vrai que t’es un peu dépassé par le questionnement tellement spontané et lucide des enfants. ça déconcerte totalement :) Au final ça permet quand même d’y réfléchir et du coup, de trouver des choses plutôt sympas ! Merci Melgane :D

  3. Le marron, c’est aussi et surtout la couleur du chocolat, mais comment avez vous pu oublier cela, les filles? Le chocolat, quoi! Ce truc qui nous fait monter au septième ciel…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s