Ma fille, ce chevalier

le chevalier et la princesse ne sont qu'une

Quel ne fut pas mon étonnement,
Lorsqu’en allant chercher ma fille à l’école de la République,
Elle est apparue vêtue d’un casque en carton recouvert d’aluminium,
Brandissant un bouclier peint de couleurs !
Oui, du haut de ses presque 5 ans,
Elle fut la seule fille de sa classe à vouloir être un chevalier,
Alors que toutes les autres ont préféré le tutu rose de princesse.
Tiens, mais pourquoi, chevalier est-il un nom masculin…?
Pourquoi chevalière est cantonné à n’être qu’un faire valoir
des armoiries familiales, estampillées sur un bijoux voyant ?
Sûrement parce qu’à l’époque des chevaliers,
Une femme ne pouvait pas accéder à ce titre.
Sommes nous bien en 2014 ou en 1414…?
Si je m’étais mise au niveau du débat actuel, oui celui de 2014,
Je me serais dit : « Scandale ! L’armée propagandiste gay est passée,
Ma fille devient un mec et va finir par se masturber en pleine classe de maternelle ! »
Outre le caractère proprement infondé du propos,
Je me serai de toute manière fourvoyée en oubliant volontairement,
Que ma fille n’a attendu personne ni aucun discours,
Pour se tripoter tranquillou devant ses dessins animés à la maison !
C’est là que j’ai pu lui dire, dans un discours maternel assuré et assumé,
Que sa nénette était à elle et que si elle voulait se la tripoter,
Elle avait le droit, mais que ça ne devait pas se faire devant tout le monde.
Bref, un début de l’apprentissage de l’intimité…
Et pour elle, de la découverte de son propre corps.
Moi, en tant que mère, mon choix d’éducation est celui
De ne pas affirmer que son sexe est sale et que c’est interdit de le toucher,
Mais qu’il y a des règles de bienséance qui font que tu ne fais pas ça,
n’importe quand, n’import’où, dans n’importe quelle condition.
Cette enfant ne m’appartient effectivement pas juridiquement,
Je n’ai pas de droit de vie ou de mort sur elle,
C’est bien ce qui participe à prouver que nous sommes en 2014 et pas en 1414…
Cela étant dit, son éducation est mienne, c’est indéniable.
En rentrant de l’école ce soir là,
Portant le casque et le bouclier de ma fille,
Qui me narrait à tort et à travers ses amours avec Hector,
Figurez-vous que j’ai ressenti une certaine fierté.
Pourquoi ?
Parce que cela traduit, à mon sens, une liberté de choix de sa part.
Qu’elle ne s’est pas laissée abrutir par des concepts enfermant du type :
« Une fille en rose, un garçon en bleu. »
Qu’elle est capable de dire,
Aujourd’hui, je veux mettre une robe, demain une armure.
Et que l’un n’empêche pas l’autre !
Fort heureusement j’ai une bonne relation avec l’équipe éducative,
Auprès de laquelle je prends le droit de me renseigner,
Que je peux aussi me tourner vers les parents d’élèves,
Qui suivent de près les événements dans les écoles…
Je ne me suis donc pas laissée embarquer dans cette espèce de folie générale,
Qui habite une partie des parents de notre beau pays.
Bien loin de l’aspect politique des concepts de théorie du genre,
qui veut que nous soyons homme ou femme biologiquement,
Mais aussi par construction sociale,
Ma fille, avec cette grande innocence qui habite les enfants,
A décidé que, pour une fois, elle voulait croiser le fer avec les petits gars.
Un peu à la Jeanne d’Arc quoi !
On doit être reparti bien plus loin que 1414 alors…
Ici, à l’école, tout le monde a trouvé sa décision plutôt géniale,
À tel point qu’un papa m’a dit,
« Oh, si on avait su, on vous aurait prêté une épée en mousse,
On en a deux à la maison ! »
C’est aussi à ce moment là que j’ai réalisé que moi je n’en avais pas,
Même pas un déguisement de pirate,
Ou une voiture qui se transforme en dinosaure… non !
Juste des robes à paillettes, des ailes de fées et des Playmobil…
Alors j’ai décidé que pour son prochain anniversaire,
Je lui offrirai des jouets dits de « fille » et des jouets dits de « garçon »
Et que finalement, c’est à elle de choisir,
Au moment où elle le souhaite, avec lesquels elle veut jouer !

Nom de code : Yasmine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s