Le petit gars du tier-quar

Extrait du documentaire "la cité du mâle", traitant des dérives misogynes dans les quartiers.
Extrait du documentaire « la cité du mâle », traitant des dérives misogynes dans les quartiers.

Il a une vingtaine d’années,
C’est un jeune renoi de mon quartier,
Oui, un noir quoi !
Faut arrêter de dire renoi ou rebeu
En pensant que c’est moins raciste,
Il est noir, c’est un fait, pas une insulte, merde !
Bref, ce noir, je l’ai rencontré au café du coin de la rue,
Sur le talus, comme on l’appelle ici,
La grande avenue où ils traînent tous,
Les familles, les ados, les toxos…chacun à son heure,
Bref, ce jeune petit con en phase de maturation,
Qui tient le mur avec ses potes,
Qui dit « t’as vu » à chaque fin de phrase, 
Et parle encore de la rue comme si on était dans Scarface,
Mais t’allonge un anglais presque parfait,
Qui sait bien que lui et moi c’est utopique,
Ce jeune gars là, je l’ai invité à dîner un soir.
Parce que ma louloute m’avait fait une crise de nerfs,
En pleine rue et qu’il nous avait croisé,
Et de sa grande douceur, doublée de son habitude :
Six frères et sœurs ça forme,
Sans compter l’aide au devoir pour les jeunes du coin,
Et bien ce jeune gars là avait désamorcé la crise,
En deux phrases et un bisou !
Bim, du haut de son mètre quatre vingt dix,
Il l’avait soulevée et transportée,
Et instantanément, elle s’était calmée,
Avait collé son pouce dans sa bouche et serré son doudou.
La crise était passée.
J’étais sciée : « tu prends combien pour le baby-sitting ?! »
Lui ai-je dis.
Il s’est marré : on voyait que ses dents blanches
et le reflet de la lumière des lampadaires dans ses yeux,
Naturellement, pour le remercier, je l’ai invité à manger.
Parce que manger, c’est partager.
Oui, je l’ai invité chez moi,
Même si je sais qu’il y a quelques années,
Il a participé à un truc pas net dans le quartier,
Un jeune de 19 piges s’est fait descendre pas très loin,
Un gars d’un quartier en guerre contre le nôtre,
Et lui, de près ou de loin, il était impliqué.
Il est parti au bled, le temps que ça se calme,
Mais tu peux pas être fondamentalement mauvais,
Et en même temps si doux avec les enfants…
C’est ce que j’ai pensé,
Donc, j’ai cuisiné pour ma fille et le petit gars du quartier.
J’ai couché ma louloute,
Lui, dans la cuisine, a mis de la musique.
Après quelques verres et un petit joint de circonstance,
Il m’a fait danser sur du latino : il revenait d’Espagne,
J’ai compris ce qu’il voulait.
L’année d’avant, il m’avait déjà fait des avances,
Je lui avait dit que je l’aimais beaucoup,
Mais qu’il était trop jeune,
Qu’en plus, c’est un mec du quartier oh !
Mais surtout, il est irresponsable.
Moi, j’ai besoin de tellement de choses…
Il a retenté, « ce qui était vrai il y a un an,
l’est toujours aujourd’hui ! »
Oui, mais pour moi aussi…
Avant de partir, il m’a prise dans ses bras.
Au début, j’étais crispée
J’ai pensé, merde ! Il va tenter quelque chose
et je vais être obligée de le repousser.
En fait, pas vraiment,
Il m’a serrée comme un enfant cherche du réconfort,
Je me suis laissée aller,
C’était si pure, si honnête,
Je ne sais pas si un homme m’a déjà serrée de cette façon.
Quelque chose s’est transmis,
Je ne pourrais pas dire quoi,
Il n’y avait rien de sexuel,
C’était autre chose,
Une énergie, tellement puissante,
Que je suis restée sans voix,
Il m’a serrée avec force, sans m’écraser,
Il m’a serrée avec force, sans m’étouffer,
Il m’a embrassée sur le front,
A tenté de squatter un peu,
Je l’ai foutu dehors gentiment, comme un gosse quoi,
Il était tard, je suis maman moi…
Il paraissait si fragile en fait, si perdu,
L’opposé de ce qu’il montre dans la rue,
En fermant la porte, je me suis demandée : 
et si c’était ça…
L’amour du petit gars du tier-quar ?

Nom de code : Yasmine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s