Vigipatate

Attention peur ! Cela faisait quelques fois que je passais devant, mais je n’avais pas encore mis le doigt dessus. Pourtant, je savais bien que quelque chose était différent. Un truc qui tape dans l’œil et tu sais pas trop comment le définir. Eh bien, ce soir, en allant chercher ma louloute à la maternelle, j’ai compris ! Comme un eurêka, deux jours après m’être arrétée pour lire la pancarte juste au dessus. Il y avait là sur la porte, un panneau tout rouge, en colère, avec écrit dans un signe « Attention » un VIGIPIRATE ! À ce moment là, où j’ai l’impression d’avoir découvert un truc, la gardienne déboule. Instentanément, je lui demande :

– excusez moi madame, c’est quoi ça ?

– c’est un panneau rouge.

– oui, d’accord, mais je veux dire, ça veut dire quoi ?

– qu’on est sous Vigipirate.

– ok, mais heuuu ça fait plus de dix ans non ?

– oui, non mais la ça veut dire qu’on est encore plus sous Vigipirate.

– ah… et ça va changer quoi ?

– bah, qu’on va être encore plus vigilant.

– bon… mais concrètement, pour nous, ça va changer quoi. Je veux dire le matin, ou pour aller chercher les enfants tout ça… ?

– ah mais rien…

– ah… heuuu d’accord mais heuuu…

– On nous a envoyé ça et on nous a dit de le mettre sur la porte lundi matin pour dire aux gens qu’on était sous Vigipirate. C’est juste pour faire peur…

– faire peur à qui … ?

Arrive une copine qui vient chercher son petit poulbot. Elle déboule talon haut, sac à la main, les cheveux au vent. Elle me claque la bise en s’exclamant, sourire radieux :

salut ! Comment tu vas !

– bien et toi ?

– Super ! Je suis vannée, je vais chercher le petit.

– hey dis moi, t’as vu sur la porte ?

– Ouiiii je sais, lance-telle en continuant vers la cours de récré. C’est la grève demain : heureusement que mon mec est malade : il va garder le petit !

– oui… mais non, je veux dire le panneau rouuu….

Elle est partie. La gardienne me regarde. Elle voit bien que je me questionne. 

– De toutes façons nous, on n’est pas policiers, on ne va pas aller fouiller dans le sac des gens…

Je reste dubitative en imaginant la scène surréaliste d’un check point à l’entrée de l’école. Non mais c’est juste hors de question ! Mais bon, un carton rouge quoi… question technique de dissuasion, j’ai connu mieux non ? C’est pas possible quoi, ça peut pas marcher : Stop les méchants, Pouce ! Bon en même temps, il est plastifié le carton rouge quand même oh, c’est pas rien… ça du coûter, au bas mot, plusieurs milliers d’euros pour équiper toutes les écoles de France. C’est un peu comme les mecs dans le métro qui se font chier des journées entières à faire des allées et venues, avec leurs bérets de travers et leurs Famas chargés à blanc. Non mais il faut le dire, concrètement s’il y a une bombe qui pète,  ils sautent comme tout le monde. Conclusion, les seuls que ce genre de trucs font vraiment flipper, c’est nous quoi…

Nom de code : Yasmine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s