C’te honte !

sous le toboggan

J’aurais du l’écouter,
Non mais vraiment,
Elle me l’avait dit :
Mamaaaaaaan, j’ai envie de faire cacaaaaaaaaa !
Et on avait été voir si les toilettes du parc étaient ouvertes,
Porte close,
Elle se dandinait là comme un pinguin,
Alors je lui ai dit, bon, on pic nic la,
Mais si c’est urgent, on rentre à la maison,
Sinon, il faut que tu te retiennes,
« je me retiens, je me retiens… »
Et hop elle était reparti jouer sur le toboggan,
Je suis retournée m’affaler telle une baleine échouée sur l’herbe,
Avec mes cops et ça papote et ça papote,
On s’enfile un litron de vinasse,
Et ça piapiatte et ça rigole…
La grande de ma copine débarque alors :
« Heuuuuu je crois que ta fille enlève sa culotte »
J’avale difficilement ce que j’ai dans la bouche,
Me lève et me lance en direction des jeux,
De loin, j’apperçois la miss, sous le toboggan,
Genre je me suis cachée devant tout le monde hein,
Les jambes écartées,
La culotte dans la main,
Et une grosse merde innommable qui lui sors des fesses
Et vient s’affaler sur le sol rebondissant du parc à jeux
Et moi dans un cri de désespoir « naaaaaaaaaaan ! »
Qui n’a en rien, empêcher la chose de s’écraser sur le par terre rosé.
Et merde !! c’est le cas de le dire.
La miss se retourne, grand sourrire,
Colle son pied gauche dedans, evidemment,
Et me regarde toute fière :
« j’ai fait un gros caca ! »
Grand moment de solitude, embaumée par l’odeur tout à fait parfumée
De son œuvre magistrale.
Évidemment la horde de petits cons qui se met à hurler :
baaaaaaaah c’est dégueulaaaaaace !
J’attrape alors ma chieuse dans les bras
Direction la fontaine du parc…
En panne !
Désespérée, sans mouchoir, ni lingette,
Même pas un petit bout de sopalin usagé dans le fond du sac,
Je me retourne vers mes co-galériennes : les mamans du parc,
Et une rabzouse me temps son paquet de lingette,
L’air compatissant : t’inquiète pas ma fille, ci normal, ci les enfants ti sais !!
Je la béni encore ! Je l’aurai embrassé si j’avais pas eu une merdeuse dégoulinante à gérer,
Je sors la moitié du paquet pour torcher le cul de ma chieuse,
Et lui nettoyer entre les doigts de pieds,
Alors qu’une horde de gamins débarquent :
« madame, madame, vous pouvez enlever le caca qu’il y a sous le toboggan,
Ça sent vraiment pas bon hein !! »
– et toi quand tu chies, ça sent la rose ?!!
Petit con va. C’est bon là, tu vois pas que je m’attèle
déjà à torcher la merde de partout ?! hein ?!
ça se voit pas que j’en ai plein les mains la dejà !!!
Moi qui pensais que l’époque des mains dans la merde était révolue !
Et les autres mamans bien pensantes qui me regardent du coin de l’œil
En blablatant avec leur voisine : t’as vu un peu l’éducation,
La petite qui chie encore sous le toboggan à son âge !
Scandaleuuuuux !!
Je suis repartie, le caca dans la main, la tête haute,
Je prends soin de déposer la merde puante et encore chaude dans la poubelle jouxtant les bonnes mamans,
Ouais, ma fille elle a pas honte, elle a confiance,
Et elle te chie à la raie !!! non mais !

Nom de code : Yasmine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s