Qu’elle est crue la paille maramé !

Attention, danger !

Je suis trop fière !
Trop fière de ma petite sœur,
18 ans, toutes ses dents et même un peu plus :
Elle a ramené les dents d’une paille !
Et ouais : ma sœur a inauguré sa première baston !
C’est l’autre pouffiasse là qui la cherche depuis des années,
32 ans la nana et y a deux ans de ça, elle s’est pointée un jour, 
Un jour où il fallait pas en plus,
Un jour où tout le quartier était en ébullition,
Un jour où il y avait eu des morts, des morts de chez nous,
Un jour sombre de règlement de compte…
Bref, un jour où fallait fermer sa gueule,
Et respecter le deuil des familles,
Y avait la télé, les keufs, les gens choqués par les coups de feu,
Et l’autre elle arrive là, du haut de ses grands airs,
Rien que ça fait sa belle,
ça chauffe tout le monde dans la rue,
Elle cherchait à embrouiller une autre nana du quartier,
Avec qui elle sait qu’elle peut pas test,
Alors elle s’est rabattue sur ma sœur… de 16 ans !
J’étais pas là moi, elle a eu de la chance la salope,
Elle est arrivée, elle a collé une gifle à ma petite soeur
et elle s’est arrachée comme une voleuse,
Genre ma sœur l’aurait mal regardé !
Non mais elle est complètement folle,
On n’est pas des racailles de merde nous hein !
Ma sœur était choquée.
Elle a pas compris, elle a fermé sa gueule sur le moment,
Mais elle a jamais oublié,
C’est resté dans un coin de sa tête,
Nous, on oubli pas nous,
un jour ou l’autre, ça remonte,
ça peut prendre dix ans hein, mais t’inquiète…
Le jour où il faut, tu te souviens bien va,
Deux ans après, elle retombe sur la nana,
Comme par hasard…
Tu sais ce hasard tu te demandes si c’est vraiment du hasard :
Ma soeur sort avec un mec qu’habite dans le même immeuble que l’autre qui l’a giflée,
C’est son voisin le paille…
Forcément, un jour elle a fini par la croiser,
Elle partait voir son mec,
L’autre l’embrouille « t’as rien à faire ici, dégage… gna gna gna »
La petite enchaine « oh, vas-y fous moi la paix, je fais ce que je veux…
Pourquoi tu me cherches ? T’as deux fois mon âge là !
Vas-y va t’occuper de tes gosses ! »
L’autre s’avance vénère,
La petite s’est souvenue que la dernière fois,
Elle l’avait prise par surprise,
Ah ouais, tu lui fais coup une fois, pas deux !
Du coup elle a anticipé,
Elle lui a mis un front kick dans le ventre,
L’autre l’enchaine en tirant sur ses cheveux,
Elles tombent par terre toutes les deux,
Bim ! Ma sœur lui colle une patate, une deuxième…
Jusqu’à ce que le mec de la petite les sépare,
Elle est revenue couverte de sang… Mais pas du sien !
ça veux jouer ses chaudes et ça se fait démonter par une gamine,
Voilàààààà, Ça c’est ma petite sœur oh !
De toute manière, ça pouvait pas être autrement,
Si elle avait bastonnée ma soeur, je lui aurai pété le nez
Et ça aurait pas été la première va,
Et puis elle a vue que ma soeur sortait avec le petit voisin,
Qui connait tous les pailles du quartier,
Il lui a dit « c’est ma femme, tu la touche pas ! »
Et l’autre morue qui s’excuse comme une pauvrette,
En ramassant son dentier là, ça pissait le sang en gueulant
« ah je savais pas que c’était ta meuf mec, désolée, t’inquiète y a pas de soucis gna gna gna »
Putain, aucune fièreté en plus, une vrai serpillère !
Non mais jte jure, les meufs du quartier, c’est plus ce que c’était…
… Avant, c’était pire !

Nom de code : Crystal

Un commentaire

  1. Dis moi Céline pourquoi tu te prend pour une GITANE ????
    Aurait tu un problème de personnalité ? N’est tu pas toi une GROSSE PAILLE ????

    Signé une amie qui te veut du bien

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s