FBI : Feminine Bureau of Investigation (part. 2)

Feminine Bureau of Investigation

Pffff la nulle…
Bah heuuuuuuuu….
Il avait juste niqué son portable quoi !
Et moi, je me suis affichée,
à appeler  tous les hôpitaux comme une bouffonne !
Il m’a appelée, le lendemain,
Comme une fleur.
Genre, alors ? t’as lancé un avis de recherche ?
Pffffffff….. bah ouais pardi !
Et lui, tranquille, au bout du fil, il venait de récupérer son téléphone chez le réparateur,
Il aurait branché le Iphone sur sa voiture avant de la démarrer,
Et au moment de mettre le contact,
Bim, le tel qui grille…
Bon… Pourquoi pas.
Il a pas pu mettre sa puce dans un autre téléphone,
Le Iphone 4 et sa super mini puce de merde,
Evidemment quand tu touches à Apple,
Tu n’a plus le droit d’utiliser autre chose,
Et tu te fourres la pomme croquée dans le cul pendant que les autres s’inquiètent !
J’ai quand même été vérifier si c’était possible tout ça.
On sait jamais, si il me prenait pour une grosse cruche !
Alors que moi j’ai emmené une pote en mission,
Faire le pied de grue en bas de chez lui,
Pour aller chercher son putain de blase !!
Que je connais même le prénom de son papa dit donc !
Hein ! non mais !
… bah apparemment ça arrive souvent !
De se faire griller son portable comme ça.
Bon, il a dit que ça avait sonné dans le vide parce que le réparateur
A rallumé le téléphone pour vérifier s’il fonctionnait
Et qu’il a pas répondu, puisque ce n’était pas son téléphone…
Bah oui, il fonctionnait !
Bon, il a réponse à tout… c’est louche !
Il a pas intérêt à me la mettre à l’envers,
Parce que si nous les femmes,
On peut se mettre en mode FBI quand on est inquiète,
On peut aussi le faire quand on est vénère…
Et là mec, faut que tu la joue 007 parceque c’est chaud pour tes couilles !
Fais gaffe à tes mails, tes SMS,
Ta liste de contacts sur Facebook,
Sur ton téléphone portable,
Ton adresse, ta famille, ton travail, tes collègues…
Regarde bien derrière toi quand tu marches le soir hein,
Car ta gonzesse est juste là, à te zieuter au coin de la rue,
Mater ce que tu fais, qui tu vois, pourquoi tu réponds pas !
Méfie toi des nanas qui t’accostent tu sais pas pourquoi,
Méfie toi de tes propres potes : la pire des poucaves,
Pour peu qu’il y en ai un qui baiserait bien ta nana,
Et il balancera tout, tout, tout,
Suffit d’une technique d’interrogatoire hyper sophistiquée,
Mais à la portée de toutes : le faire bander !
C’est marrant ce que la langue des hommes se délie avec leur queue,
un régale pour une nana en quête d’informations !
Et ouais, une meuf en colère,
Est capable de te faire la misère !

Nom de code : Occasionnelles

Un commentaire

  1. […] Je suis en balnave, 48h sans nouvelles, Une discussion SMS brusquement interrompue, Il devait prendre la bagnole, il était un peu bourré… Je m’inquiète, Au début j’ai pensé : il est tombé comme une masse, Il a dormi sur place, chez son frère, Il a plus de batteries, Il était bourré quoi… Le lendemain, j’ai essayé de rappeler, Répondeur. Le soir encore, Répondeur. Le surlendemain matin. Répondeur. Ok, y a un truc qui cloche. C’est pas normal, il a jamais laissé son téléphone éteint aussi longtemps ! Et puis après deux jours, le coup de la soirée arrosée, ça marche plus, Une boule d’angoisse se forme dans mon bide. J’ai un mauvais pressentiment. Alors comme toute nana qui se respecte, Et qui kiffe vraiment le gars qu’elle se tape, Je passe en mode FBI : Feminine Bureau of Investigation, Je me suis dit bon, De deux choses l’une : Ou il a perdu son portable, Ou, Il a eu un accident. Ou… troisième et dernière chose (mais c’est pas possible hein) : il se fout de ma gueule… Mais ça, c’est la dernière hypothèse hein ! Et là je réalise : merde, j’ai pas son nom de famille ! Bah oui, je me le tape depuis quelques mois, Mais je ne suis que sa maitresse… Je regarde sur Google : la grande poucave du moment ! Je tape son prénom et son adresse Oui, il m’a déjà emmené chez lui…. Bref, je trouve deux gars qui peuvent correspondre. J’appelle les numéros de fixe. En masqué hein évidemment ! Ça sonne dans le vide. Boite vocale impersonnelle. Impossible de savoir si c’est bien lui. Alors, je fais ma bouzni dans toute sa splendeur : Faut que je débarque en bas de chez lui pour connaitre son nom. Oui, nous les femmes on a toutes une âme de détective ! Je me dis putain si je le croise avec sa meuf… grrrrrr ça va chier, parcequ’il est censé être à la campagne là ! Je passe prendre ma pote de galère, Ouais : faut être deux dans ces cas là ! On y va ! Là, je réalise que dans mes premières recherches, Je m’étais trompé d’un numéro. Et puis, je n’ai pas le code. On attend. Un mec sort : on entre au même moment. On monte. Personne. Pas de numéro d’appartement sur la porte, Ni de nom sur la sonnette. On redescend, check les boites aux lettres, Bingo ! Un prénom correspond. Je chope le nom de famille. Rappelle encore les hôpitaux de la région où il est censé être, Rien. Personne de ce nom admis aux urgences ces derniers jours. Midi : j’appelle, ça sonne !!! Pas de réponses. L’hypothèse du téléphone perdu ou volé, ça tient plus. Je rappelle une heure plus tard, Répondeur. Je réessaye en masquée. Répondeur. Heureusement que sur les Iphone, T’as pas le compte rendu de combien de fois tel numéro a essayé de te joindre, parce que si c’est rien, je me tape la honte de ma vie ! Alors à ce moment précis, J’oscille entre la colère et l’inquiétude profonde. Il se fout de ma gueule et moi je m’inquiète comme une bouffonne ?! Mais ce serait dingue ! Le dernier message qu’il m’a envoyé c’est : « j’ai envie de toi ! Bref. Je dois attendre. Et l’attente, c’est dur ! Ça cogite dans mon cerveau… Je peux quand même pas essayer de joindre sa famille, Ni son taf. C’est trop tôt. Et puis, je ne suis que la maitresse. Mais quand même, Il m’a jamais laissé sans nouvelles brusquement aussi longtemps. Il me prévient toujours : « je fais ci, ou ça, on se rappelle tel jour.. » Et là, je le laisse. Même à l’étranger, il m’envoie des messages, Même quand sa meuf dors dans la pièce à côté !!! (ouais, je sais, c’est vraiment un enculé sur coup là!) Merde ce que les heures passent lentement dans ces cas là !! Et puis, tant pis pour la honte : si j’ai pas de nouvelles ce weekend, Lundi, j’appelle à son taf ! Mais je vous jure que s’il me contacte entre temps, Qu’il s’est rien passé de grave : je vais l’emplafonner, Ah ça ! Il va m’entendre !! Mais jamais au grand jamais, Je lui avouerai jusqu’où j’ai été ! Inquiète ok, amoureuse… grrrrrrr peut-être. Mais fière quand même oh ! … à suivre […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s